Communication 
L’octodon est un animal qui “communique”.
Les différentes postures et divers “sons” qu’il émet sont très impressionants.
On observe d’ailleurs ses petits cris plus facilement avec un autre congénère.
D’autres cris sont utilisés pour intimider les “étrangers”, ils ont une sonorité plus stridente.
Il est formidable de pouvoir observer le sens qu’ont ses diverses postures et ce que veulent signifier tous ces sons.

Il mord, mordille, pourquoi ? 
Il faut savoir qu’un octodon bien traité mord très rarement, voir jamais.
S’il mord, c’est qu’il a une bonne raison. Il y a plusieurs cas de figure possibles :
Il n’est pas encore apprivoisé, il a peur de vous

Vous lui avez fait mal ou peur

Mordre est le seul moyen de défense de l’octodon, c’est donc tout naturellement qu’il mord si vous lui faites mal ou peur. Soyez doux et patient avec lui, ne le brusquez pas, et surtout ne mettez pas la main dans son nid, cela serait considéré comme une intrusion.

Il mord dans sa cage, mais pas lors des sorties : il défend son territoire
L’octodon est plutôt territorial, il se peut qu’il n’accepte pas une intrusion de votre main dans sa cage. Dans ce cas, il faut ouvrir la porte de la cage, et placer votre main ouverte devant, il viendra seul s’il en a envie, et ne vous mordra pas.

L’odeur de vos doigts ne lui plaît pas, ou vous sentez la nourriture
Bien se laver les mains avant de prendre votre octodon, surtout si vous venez de manipuler de la nourriture (il prendra vos doigts pour de la nourriture), ou si vous venez de toucher un autre animal (il prendra alors vos doigts pour un ennemi).

Il ne mord qu’à travers les barreaux
Dans ce cas deux possibilités. Ou il est très territorial, se reporter alors au paragraphe à ce sujet plus haut, ou alors vous avez la mauvaise habitude de lui donner à manger à travers les barreaux. Il ne faut jamais le faire, car l’octodon pense alors que tout ce qui dépasse à travers les barreaux est de la nourriture. Toujours donner les friandises dans le creux de la main, ou du bout des doigts, mais jamais au travers des barreaux.

Il est jeune, il goûte
Les jeunes octodons mordillent facilement les mains au début. C’est normal, ils goûtent pour savoir si ça se mange. Il ne faut pas le laisser faire, car sinon il en prend l’habitude.
Pour lui faire comprendre qu’il ne doit pas mordiller, il faut lui dire “non” fermement, et éventuellement lui souffler doucement sur le museau, dès qu’il mordille (et au moment où il le fait pas après). Attention, il ne faut surtout pas le taper !

Les sorties en extérieur 
Il peut paraître très agréable pour vos octodons de les laisser sortir quelques temps en extérieur, dans un jardin par exemple. Si ils apprécient beaucoup ce genre d’attention, les dangers sont très nombreux et il convient d’être très prudent.

Les fuites
Le premier danger est évidemment que l’octodon s’enfuie. Ca arrive beaucoup plus souvent et plus vite qu’on ne le croit, il faut donc faire très attention. Le plus simple, si on a une cage à barreaux, est d’en détacher le dessus, et de poser donc juste la partie barreaux dehors, avec l’octodon dedans. Ainsi il peut se ballader sans risquer de s’enfuir. Attention si le sol est meuble, il risque de creuser et de passer sous les barreaux.

Les prédateurs
Un autre risque est qu’un animal passe par là : un chat, un chien etc. Attiré par le mouvement de votre octodon, il peut vouloir jouer avec, voir dans le cas d’un chat tout simplement le dévorer. La cage est vite renversée et c’est le drame…

Les insectes
Il faut aussi faire attention aux piqures d’insecte type guêpe, abeille, taon, moustique. Préférez sortir vos octodons à un moment de la journée où ils sont moins nombreux. Si vous avez, vous pouvez même mettre une moustiquaire autour de l’endroit où votre octodon est de sortie, ainsi vous êtes tranquilles.

La chaleur et le soleil
Un risque qu’on sous-évalue souvent : le coup de chaleur. L’octodon est très sensible à la température. L’endroit de sa sortie ne doit surtout pas être en plein soleil. Préférez un coin à l’ombre. Le mieux est encore d’avoir dans son espace de sortie un coin d’ombre, un coin de soleil, ainsi il peut choisir.
Pensez absolument à lui mettre de l’eau, il faut qu’il puisse boire si il en ressent le besoin, même si sa sortie ne dure pas longtemps.

L’ingestion de substances toxiques
Souvenez vous bien qu’un octodon risque de goûter tout ce qui est à sa portée : fleurs, plantes, feuilles. Faites bien attention à ce que rien de nocif ne soit dans l’espace de sortie.

Sur l’herbe

Il est déconseillé de mettre ses octodons directement sur l’herbe. Mélangé à l’herbe, il peut y avoir des herbes toxiques que vous ne verrez pas forcément. Il y a aussi de nombreux insectes qui ne sont pas forcément dangereux mais qui peuvent malgré tout piquer.

Les autres risques
Malheureusement, sortir son octodon en extérieur comporte encore plusieurs risques auxquels on ne pense pas. Il peux arriver plein de choses : votre voisin arrive par surprise, ne voit pas la cage et tape dedans, le vent dépose dans l’espace de sortie quelque chose de dangereux ou de toxique, le soleil tourne et votre octodon se retrouve en plein soleil etc…

A CAUSE DE TOUS CES RISQUES, IL EST IMPORTANT DE SURVEILLER SES OCTODONS EN PERMANENCE PENDANT TOUTE LA DUREE DE LA SORTIE !

Je vous conseille d’utiliser une boule de taille adéquate dans laquelle votre octodon pourra se balader sans risque.
Troubles du comportement
Des troubles peuvent survenir si l’octodon vit seul et si vous lui prêtez trop peu d’attention.
Seul, il a un besoin très important d’affection, et le demande d’ailleurs.
Encore une fois, il est à noter que l’octodon se sent bien mieux avec un de ses congénères.
Une mauvaise alimentation ou une surpopulation peuvent aussi être à l’origine de ces troubles.
Ces troubles se présentent de la manière suivante :
L’octodon peut être plus aggressif ou apathique, peut mordre frénétiquement les barreaux de sa cage, être effrayé par un rien ou très distant.

Leave a Reply

Your email address will not be published.