La région espagnole de Catalogne, qui interdit depuis l’an dernier la corrida, voudrait faire de même pour les spectacles de cirque avec des animaux.

nterdiction pourrait rentrer en vigueur par le biais d’une proposition de loi déposée mardi au Parlement régional. Ce texte a été déposé par cinq des sept groupes parlementaires, qui totalisent 107 des 135 députés, afin de «modifier la loi sur la protection des animaux et y incorporer l’interdiction de l’utilisation des animaux dans les cirques», a expliqué à la presse Jordi Rull, de la coalition nationaliste CiU, au pouvoir dans la région.

La proposition de loi, qui doit être débattue à partir de la semaine prochaine, affirme que «la vie que mènent les animaux dans les cirques se caractérise par l’isolement, les châtiments, la peur et la captivité».
«Il peut exister des cirques attractifs, qui font des choses différentes et passionnantes, qui distraient les grands et les petits sans qu’ils utilisent nécessairement des animaux», a ajouté Jordi Rull.
«Les actes exigés de ces animaux pendant toute leur vie sont contre-nature», a-t-il estimé, dénonçant de «violentes méthodes de dressage».

Cette proposition, qui inclut l’interdiction pour des cirques venus d’ailleurs de s’installer en Catalogne, complète une loi datant de 2008, dans laquelle le Parlement catalan définissait les animaux comme étant« des êtres vivants dotés de sensibilité physique et psychique».
Deux ans plus tard, en juillet 2010, la région avait voté l’interdiction de la corrida, entrée en vigueur en 2012.
Selon l’association pour la protection de animaux Libera, 133 municipalités en Espagne ont déjà interdit les spectacles de cirque avec animaux, dont 99 en Catalogne. «Je voudrais adresser mes remerciements à la société catalane pour avoir fait preuve de maturité et de compassion envers les animaux», a réagi le président de cette association, Carlos Lopez.

photo: Keystone
20minutes

 

Leave a Reply

Your email address will not be published.