Une première règle à ne pas oublier : une affiche est avant tout un message d’image, de visuel et non de texte : elle est vue, mais bien souvent elle n’est pas lue.
Il s’agit donc d’avoir le plus d’impact possible sur vos cibles !

Assurez vous d’abord de n’oublier aucune information. Il y a un truc mnémotechnique utilisé dans la com’ pour ça : la règle des 6 W (+1).
•WHO (qui ?) : Quelle est la personne qui communique ?
•WHAT (quoi ?) : quel est l’objet de l’affiche, un concert ? une représentation théâtrale ? un vernissage ? un jeu vidéo ?
•WHY (pourquoi ?) : quels sont les objectifs de l’affiche et/ou de son objet ?
•WHEN (quand ?) : à quelle date / heure aura lieu l’évènement ?
•WHERE (où ?) : à quel endroit ?
•TO WHOM (à qui ?) : quel est le public concerné par votre manifestation ?
•HOW (comment ?) : indiquez les contacts précis afin d’avoir plus de renseignements.
Il s’agit de codes de base, permettant de faire le tour de votre information. Vous avez bien sûr la liberté de tordre un peu pour améliorer votre affiche. La seule chose que vous voulez réellement, c’est que votre affiche interpelle les passants et qu’elle leur communique la bonne information.

Attaquons nous à la mise en page

Une affiche bien faite doit accrocher le regard, pour amener le passant à la consulter en détail alors n’hésitez pas à frapper fort !

Trouvez un titre qui attire le lecteur et veillez à ce que les visuels les plus importants de l’affiche soit suffisamment grand pour être vu, même de loin.

N’hésitez pas à hiérarchiser votre contenu. L’usage de polices de caractère de tailles différentes vous y aidera fortement. Mais attention à la multiplication des polices différentes, vous risquez vite de détourner l’attention du lecteur.

Exploitez l’espace de façon stratégique en évitant les blocs de texte. Faites attention à ne pas surcharger pas votre affiche, privilégiez les infos claires et concises. Le lecteur doit voir, dès le premier coup d’oeil, les éléments déterminants.

 

Le code couleur est aussi très important. Choisissez des teintes attrayantes – trois maximum pour ne pas faire arc en ciel ! – et mettez en exergue les points qui vous semblent importants.

Petit point juridique : l’impression noire sur fond blanc est interdite car réservée aux annonces officielles de l’Administration.

Logiciels dédiés à la création d’affiche

Vous pouvez essayer de réaliser votre affiche vous-même. Certains logiciels comme PageMaker, Scribus, Quarkxpress ou Indesign feront l’affaire pour peu que vous preniez un peu le temps de les amadouer.
En cas de doute majeur, n’hésiter pas à louer l’expertise d’un infographiste. Ce sont des professionnels, habitués aux usages et aux tendances de l’affichage. Les murs des villes sont jonchés d’affiches juste pas assez bien faites pour que notre attention s’y attache. Ce serait dommage que ça arrive à la votre.

Bon à savoir : pour l’impression, il existe des entreprises en ligne, pratiquant des prix très attractifs pour un résultat tout à fait satisfaisant. Rdv sur les sites comme Easyflyer, Apollprint, Print’o Clock ou encore Rezo 8 pour découvrir le détail des offres.

On se revoit dans la rue ?

Leave a Reply

Your email address will not be published.