Les orties sont un genre de la famille des Urticacées qui regroupe une trentaine d’espèces de plantes herbacées à feuilles velues. C’est aussi une plante sauvage comestible.

Les poils contiennent du formiate de sodium (un sel d’acide formique) qui irrite la peau à son contact, les poils ont à leur extrémité une pointe de silice qui permet de pénétrer la peau des animaux qui s’en approchent trop.

Les espèces les plus communes sont la grande ortie (urtica dioica, 50 cm à 1 mètre) et la petite ortie (urtica urens, moins de 50 cm).

D’autres espèces de plantes ont aussi reçu le nom vernaculaire d’ « ortie » à cause de leur vague ressemblance avec les orties. On connait ainsi des orties blanches, jaunes, rouge, mortes qui appartiennent au genre Lamium (lamier) de la famille des Lamiacées. Ces plantes se distinguent des vraies orties à leur tige à section carrée et à leurs fleurs colorées.
Caractéristiques générales

Ce sont des plantes herbacées, à feuilles opposées, de forme elliptique, dentée. Toute la plante est couverte de poils urticants. Les fleurs mâles et femelles sont séparées, soit sur le même pied (plantes monoïques) soit sur des pieds différents (plantes dioïques). Ce sont des fleurs verdâtres, réunies en inflorescences plus ou moins serrées selon les espèces : panicules, épis, glomérules…

Constituants

La plante contient de l’acide formique qui a des propriétés irritantes.
feuilles et tiges : sels minéraux (calcium, potassium), silice;
racines : phytostérols, coumarines.


Utilisations

Comment ramasser des orties sans se piquer

Les piquants des orties sont en majorité sur les feuilles. Ils sont dans le sens de la tige vers le bout des feuilles : on peut donc passer son doigt dans ce sens sans se faire piquer. Au début, il ne faut pas appuyer trop fort dessus, mais après on peut appuyer plus. Les piquants de la tige sont perpendiculaires à elle donc, faites attention, mais heureusement ils ne sont pas urticants. Et c’est comme les feuilles : caressez-les au début puis appuyez de plus en plus fort.

On peut aussi toucher le dessous des feuilles sans se faire piquer.

Au bout du compte, on peut serrer le poing sur la racine de l’ortie, puis passer la plante dans son poing de la racine vers le bout de la tige. Effet garanti sur les foules.

Les jeunes feuilles sont par ailleurs très peu urticantes.

Alimentation

Les feuilles sont comestibles, en dehors des tisanes, on en fait des boissons parfumées. Elles sont excellentes cuites (en particulier les jeunes pousses) comme les épinards. Les jeunes feuilles sont bonnes crues (en salade, comme du persil, etc.). Un peu d’huile d’olive fera disparaître totalement le (faible) risque d’une urtication due aux jeunes feuilles.

L’ortie est également utilisée dans la Potée aux Orties, et peut être utilisée dans le potage d’herbes printanier.
recette de base de soupe à l’ortie par personne : une poignée de feuilles fraîches d’ortie, une pomme de terre
ramassez les orties, lavez-les et hachez menu
mettez dans une casserole avec les pommes de terre tranchées en rondelles
couvrez avec de l’eau (ou moins 1 L), salez, poivrez
laissez cuire jusqu’à ce que les pommes de terre soient cuites.
Facultatif : ajoutez des épices, de la crème fraiche ou de la crème de soja.
Fabrication de bière d’ortie

Médecine populaire

Diurétique: Efficace en tisane contre les infections urinaires.
Traitement et prévention de la gravelle.
Calme les douleurs rhumatismales.
Les racines peuvent provoquer des troubles gastro-intestinaux.
Cicatrisante.
Soigne les ulcères.
Soigne les pneumonies, la pleurésie.
Antidiabétique (en tisane).
Légume précieux pour sa richesse en fer et en vitamine C (cette dernière aide d’ailleurs à l’assimilation du fer dans l’organisme).
digestive : prise en tisane, après les repas, aide à la digestion

Soins du corps

Soigne le cuir chevelu, les cheveux gras et pelliculaires.
pour fortifier le cuir chevelu et ralentir la chute des cheveux. rincez-vous après le shampoing avec une décoction de feuilles d’ortie.
ou écrasez une poignée de feuilles fraîches, lotionnez le cuir chevelu avec le suc recueilli.


Jardinage

Les adeptes du jardinage naturel préparent avec les orties, par fermentation, du purin d’ortie qui a la propriété de repousser les insectes, notamment les pucerons, et qui constitue un engrais. Riche en azote, c’est tout d’abord un engrais efficace, qui stimule la croissance des plantes et les renforce contre certaines maladies. Ensuite, il présente un caractère répulsif face aux pucerons et aux acariens. Le premier de ses mérites est surtout d’être un produit naturel, en ces temps où les produits de synthèse envahissent nos jardins! L’ortie participe aussi à la reproduction des papillons (qui y pondent).

Autres

Les fibres sont utilisées pour fabriquer le papier sur lequel sont imprimés les billets de banque (remplacent le chanvre).

Leave a Reply

Your email address will not be published.