L’association de protection animale lilloise Cause Animale Nord est très remontée contre la Maire de sa commune, Martine Aubry. Son Président vient d’adresser une lettre ouverte à cette dernière qu’il accuse de négliger la problématique des chats libres, mais aussi de mener une véritable « cabale contre la cause animale ».

 

Dans sa missive, Anthony Blanchard, le Président de Cause Animale Nord, interpelle la Maire PS de Lille après avoir reçu un courrier de ses services qui stipulait que « la cause animale n’est pas un domaine prioritaire à la ville ». L’ami des animaux trouve cela aberrant et « inacceptable », tout comme il ne tolère pas le fait qu’au sujet des chats libres, la ville ne fasse « rien et ne subventionne aucune campagne de prolifération comme l’oblige pourtant l’article L211 du code rural ».

 

Début 2014, Cause Animale Nord indiquait avoir déjà « adressé plusieurs courriers à madame Aubry dont une pétition de plus de 10 200 signatures demandant l’arrêt des cirques avec animaux sur la ville de Lille », tous restés sans réponse.

 

Une Maire pro-cirque, pro-abattage rituel, pro-élevage…

 

Anthony se plaint d’une politique austère envers les associations de protection animale à Lille. Selon lui, les services de la Mairie refuseraient régulièrement de leur accorder des stands, et préfèreraient louer leurs éco-paturages à des éleveurs, plutôt qu’à des organisations comme la sienne qui s’en serviraient pour accueillir des animaux dans le besoin.

 

« Vous cautionnez l’exploitation et la maltraitance des animaux », assène-t-il à Martine Aubry dans sa lettre ouverte. Il affirme d’ailleurs, dans une tribune publiée en février 2014, que la Maire de Lille « est une fervente admiratrice des animaux sauvages dans les cirques » ; « ne subventionne pas les associations de protection pour les animaux » ; « est pour l’abattage rituel » ; « est contre la stérilisation des chats errants » ; « n’apprécie pas les chiens en ville » ; etc. De quoi faire d’elle « l’ennemie des animaux ».

 

Entre Cause Animale Nord et Martine Aubry, le divorce est consommé. L’élue n’a jamais répondu aux différentes sollicitations et lettres de l’association, et a refusé toute demande de rendez-vous. Alors, Anthony prévient, « nous manifesterons le mercredi 3 septembre sous les fenêtres de votre bureau ». De quoi être enfin entendu ? A suivre.

Crédit Photo : Mathieu Delmestre

Publié par : Orianne VATIN  8 août 2014

www.planeteanimaux.com

Leave a Reply

Your email address will not be published.