20 Octobre 2013, métro lille
SOCIÉTÉ ‒ Depuis quelques mois, des propriétaires de chiens se plaignent sur les réseaux sociaux. Aux alentours de Lille, certains chiens, souvent de race, disparaissent mystérieusement de leur jardin, niche ou enclos. Leur piste : des kidnappings. Enquête.

Justin est soulagé. Cet habitant de Willems, près de la frontière belge, a récupéré Harper, un chien-loup tchèque de 10 mois, une semaine après sa disparition. “Il y a quinze jours, il a disparu de son enclos où il était lourdement attaché. Même la chaîne n’était plus là”, raconte-t-il.

Pour lui, pas de doute, il s’agit d’un vol. Le jour-même, il placarde des affiches un peu partout dans la ville. Quelques jours plus tard, on l’appelle pour lui signaler la présence d’un animal correspondant à la description dans un camp de Roms, à Loos.

Des chiens échangés contre rançon ?

“La police m’a dit d’attendre, qu’elle ne m’empêchait pas de déposer plainte mais qu’éventuellement mon chien me sera rendu, qu’il ne s’agit peut-être pas d’un vol”, narre-t-il. Alors, des proches se rendent sur le campement, prétextant l’achat d’un chien. “Assez vite, on me présente des ‘toutous’ dont Harper, affirme un témoin qui souhaite rester anonyme. On nous le propose d’abord à 400 puis à 200 euros et enfin de l’échanger contre des moutons. Quand nous précisons qu”il est tatoué et volé, on nous répond qu’ils n’en savent rien. Ils nous ont juste dit qu’ils l’ont trouvé dans la rue.”

Après quelques échanges “un peu musclés” selon ce témoin, ils récupèrent l’animal. “Il était dans un bon état général”, constate Justin.

“Des pertes oui, mais pas de vols répertoriés”

D’autres histoires similaires, se racontent sur Facebook, incriminant ce campement et d’autres de la métropole lilloise. Un arrivage de chiens aurait même lieu tous les mercredis sur le camp de Villeneuve d’Ascq, affirme le témoin qui a récupéré Harper.

Mais pour les forces de l’ordre, il n’y a pas de trafic avéré. “Si de telles plaintes passaient, cela nous alerterait. En revanche, des pertes de chiens, on en a beaucoup”, confie la gendarmerie de Cysoing. Même son de cloche à Villeneuve d’Ascq. “Aucun vol de chien n’a été recensé ces derniers mois sur les communes de Villeneuve d’Ascq, Mons-en-Baroeul et Forest-sur-Marque. Un tel trafic reste possible mais aucun élément ne l’étaye pour le moment”, note le commandant Pascal Delabaere.

“Pas de chiens à vendre ici”

Nous sommes allés samedi sur le camp de Loos. L’accueil est cordial, on y croisera trois chiots dont un berger allemand et un bichon. “Je crois qu’un monsieur là-bas au fond vend des chiens”, lance une habitante du camp. Cet homme nous présente un husky, âgé de quelques mois mais précise : “Il n’est pas à vendre, c’est notre chien. Il est pucé et vient de Bulgarie”.

Pour eux, on les accuse à tort : “Il n’y a pas de chiens volés ici, ni à vendre.” Pourtant, un autre homme nous tend une affichette sur laquelle on voit une photo d’un jack russel disparu. Il insiste sur les 500 euros de récompense mentionnés. Impossible de savoir si le chien est en sa possession ou s’il est tout simplement à sa recherche, il ne parle pas français.

Leave a Reply

Your email address will not be published.