Créé à l’initiative du Mouvement FUDA, le collectif CAZAs (Collectif pour les Animaux du Zoo d’Aïn-Sebaa) réunit plusieurs Associations Françaises de protection Animale (DAPA, CAN, ANIMALTER, 269 Life France et l’association Stéphane Lamart). Pour soutenir et médiatiser la mobilisation des Citoyens Marocains et l’Association A.M.P.E (Association Marocaine pour la Protection de l’Environnement)

 

Résumé de l’affaire:

 

Le1619391_728949853804555_1444532580_n à ouvert ses portes en 1928. Longtemps considéré comme le joyaux du patrimoine historique de Casablanca, cet endroit est devenu une décharge à ciel ouvert. Ce parc de deux hectares, complètement délaissé, dégage un air de déliquescence: odeurs nauséabondes, grillages aux ouvertures béantes, déchets qui tapissent le sol, bassins d’eau stagnante et vaseuse… Animaux sous alimentés, malades, blessés, en surnombre ou dans des enclos trop exigus. Aucune sécurité, ni pour les animaux ni pour les visiteurs.

 

Le haut Commissariat des eaux et forets du Maroc, habilité à intervenir pour améliorer les conditions de vie de ces animaux n’a pas bougé le petit doigt malgré la médiatisation de l’affaire au niveau local et malgré les 20.000 signatures récoltées au niveau international.

 

Sollicité par l’association Marocaine A.M.P.E, le Mouvement FUDA à monté le collectif CAZAs avec DAPA, CAN, ANIMALTER, 269 Life et l’association Stéphane Lamart.

pour tenter de venir en aide aux Marocains soucieux de voir bouger les choses.

 

Une lettre ouverte sera adressée début MARS à sa Majesté Royale, le Roi MOHAMMED VI, Roi du Maroc, ainsi qu’au Haut Commissariat des Eaux et Forets du Maroc et aux médias Marocains.

 

Nous invitons tous les citoyens Français et Marocains à faire copie de cette lettre ouverte afin de l’adresser en nombre aux autorités compétentes.

 

ADRESSES DES DESTINATAIRES:

 

SA MAJESTE ROYALE, MOHAMMED VI ET MINISTERES COMPETENTS :

 

– Cabinet de sa Majesté Royale, MOHAMMED VI, Roi du Maroc,

El Michwar Essaid, 1000 RABAT – MAROC

 

– Ministère de l’Agriculture et du Développement Rural et des Eaux et Forêts

Ministère de l’Agriculture, du Développement Rural et des Pêches Maritimes (MADRPM), Avenue Mohamed V, Quartier administratif – Place Abdellah Chefchaouni, B.P. 607, RABAT

 

– Ministère de l’Aménagement du Territoire, de l’Eau et de l’Environnement:

Quartier Administratif, Rue Ouarzazate, Hassan, 1000 RABAT

 

LA LETTRE : (A copier, coller, imprimer, Dater, signer, envoyer)

 

Objet: « LETTRE OUVERTE A SA MAJESTE ROYALE, LE ROI MOHAMMED VI, ROI DU MAROC »

 

Votre Majesté,

 

Comme vous le savez, le tristement célèbre Zoo d’Aïn-Sebaa est devenu le symbole de la souffrance animale. Non seulement aux yeux des Marocains, sensibles au sort de ces somptueux animaux que compte le zoo, mais aussi, et de plus en plus, aux yeux du monde.

 

Plusieurs collectifs et associations luttent dans votre pays depuis plus de trois ans pour alerter les autorités compétentes et réclamer une rénovation ou un transfert de toute urgence de ces Animaux vers des structures plus adaptées. Nous sommes aujourd’hui plus de 20.000 à avoir déjà signé les pétitions en ligne et sommes de plus en plus nombreux à rejoindre la cause des Animaux du Zoo d’Aïn-Sebaa.

 

Le journal Marocain « l’économiste » annonçait récemment dans ses colonnes, qu’une enveloppe de 65 millions de DH venait d’être allouée pour la réhabilitation du Zoo, dans le cadre du programme d’urgence de Casablanca. Or, l’opération globale nécessite un investissement de 250 millions de DH.

 

Nous, citoyens et membres du collectif C.A.Z.As (Collectif pour les Animaux du Zoo d’Aïn-Sebaa) composé de plusieurs associations Françaises de protection animale, nous réjouissons de cette annonce et soulignons, votre Majesté, la bienveillance de cet engagement. Mais nous savons aussi que le futur zoo ne sera opérationnel que dans deux ans.

 

De nombreux animaux sont déjà morts depuis trois ans, combien allons-nous regarder mourir au cours de ces deux prochaines années ? Le haut commissariat des eaux et forets propose de déterminer le sort de chaque espèce et annonce, nous citons : « que certains seront transférés, d’autres euthanasiés et d’autres relâchés. » Nous attendons un engagement clair et sans équivoque de la part du haut commissariat des eaux et forets pour assurer et garantir la vie et la protection dans les meilleures conditions des animaux actuellement présents dans le zoo.

 

Au nom de la dignité humaine et du respect de la vie, votre Majesté, nous ne pouvons plus tolérer le moindre mépris à l’égard de ces animaux. Nous connaissons, votre Majesté, votre compassion et votre amour des animaux et de la nature, et avons toute confiance en l’attention que vous accorderez à notre lettre.

 

Nous vous prions, votre Majesté, d’agréer l’assurance de notre très haute considération.

Leave a Reply

Your email address will not be published.