Publié le 11/08/2014

 

PAR S. M. (CLP)

C’est devenu une tradition. Tous les 15 août depuis 2008, Saint-Tricat organise la Fête des animaux, rebaptisée « Salon animalier » pour cette septième édition, un véritable événement qui attire des milliers de visiteurs. Animaux de la ferme, équidés, canidés, oiseaux et insectes mais aussi reptiles et fauves, ce sont des dizaines d’espèces différentes qui y sont représentées à travers des expositions et près de deux heures et trente minutes de spectacle, sans compter celui du cirque Zavatta. Mais les festivités ne sont pas au goût de tout le monde et, comme chaque année, Jean-Yves Reisenthel, président du comité des fêtes et organisateur du salon, doit faire face à de nombreuses plaintes d’associations de défense des animaux ou d’anonymes.

 

 

110 messages de menaces

 

« J’ai reçu 110 messages de blâmes ou de menaces, soit une vingtaine de plus que l’année dernière, à la même époque », relève Jean-Yves Reisenthel. Une pétition sur Internet en faveur de son annulation a déjà recueilli plus de 16 000 signatures. Ce qu’on lui reproche ? Exploitation et maltraitance des animaux, captivité et manque d’espace des plus sauvages. « Nous faisons le maximum pour le bien-être des animaux et de nombreux aménagements ont été réalisés dans ce sens, avec, par exemple, des enclos de 200 m² avec piscine pour les fauves », assure-t-il. Même s’il ne prend pas ces menaces à la légère, Jean-Yves Reisenthel avoue que « ce n’est pas ça qui va m’empêcher de continuer, au contraire. Le fait que je reçoive plus de lettres qu’auparavant montre bien que le salon gagne en renommée. Je n’en veux pas à l’association Cause Animale Nord et figure de proue des protestations, pour ce qui s’est passé*. Tout ce que nous voulons, c’est présenter ces animaux ». La gendarmerie, la sous-préfecture et le conseil général ont pris des dispositions en rendant la commune piétonne durant la journée.

 

La voix du nord

Leave a Reply

Your email address will not be published.