Le salon animalier de Saint-Tricat est encore une fois dans le viseur des défenseurs de la Cause animale du Nord et de son président, Anthony Blanchard, au grand dam de son organisateur Jean-Yves Reisenthel. Pour « calmer le jeu », le nom de cette traditionnelle manifestation du 15 août a changé : « Nous avons désormais choisi d’appeler cette manifestation “Le salon animalier de Saint-Tricat” car les Anti l’avaient surnommée “La Fête de la maltraitance et de l’exploitation”. Ce qui est totalement faux car nous faisons le maximum pour que les animaux présents sur le site disposent des meilleures conditions d’accueil possibles et nous travaillons avec les meilleurs dompteurs du monde . »

L’an dernier, les associations de défense des animaux s’étaient mobilisés quelques jours avant le 15 août, à coup de centaines de courriers et de coups de fil, puis de menaces, d’insultes et de pancartes dégradées, menaçant cet événement qui attire 8 000 personnes, pour la plus grande incompréhension des organisateurs. La fête des animaux a bien eu lieu avec une présence de la sécurité accrue. Anthony Blanchard, président de la Cause animale du Nord, fera un tour sur la manifestation pour dénoncer « l’exploitation des animaux ». Hier, Anthony Blanchard indique avoir adressé une « ultime lettre » au maire « concernant la pseudo fête des animaux. Sans l’annulation de la pseudo fête nos militants de la France et de la Belgique seront présents pour se faire entendre et dénoncer l’exploitation ainsi que la maltraitance des animaux ». Une pétition pour l’annulation de ce salon a été mise en ligne et aurait recueilli plus de 16 500 signatures. « Aux yeux des Français, vous devenez un tortionnaire, esclavagiste des animaux », écrit-il.

Publié le 08/08/2014

Nord Littoral

Leave a Reply

Your email address will not be published.