Comment le maire de Saint Tricat dépense l’argent des contribuables? Il déploie l’armée, la gendarmerie et des services de sécurité privé afin d’assurer la tranquillité sur sa foire au bétail. Car cette pseudo fête n ‘est que la vitrine d’une boucherie ou on peut choisir son morceau de viande sur pied.

NON L ANIMAL N EST PAS UN OBJET QU ON PEUT EXHIBER A SON BON VOULOIR.

réaction par mail: http://www.saint-tricat.fr/contact.aspx

163 Rue de l’église
62185 Saint-Tricat
Tél : 03 21 35 24 77
Fax : 03 21 82 63 22

Horaires d’ouverture

Du lundi au jeudi : 9 H 00 à 12 H 00

Le vendredi : 9 H 00 à 12 H 00 et 18 H 30 à 20 H 00
En 2014, le Salon des animaux de Saint-Tricat avait été annulé à cause des précipitations. Cette année, le comité d’organisation assure que le salon se tiendra à coup sûr, le 15 août.

L’événement, appelé auparavant Fête des animaux, suscite toujours les critiques des défenseurs des animaux.
Qu’il vente, qu’il pleuve (ou qu’il neige), cette fois-ci, il est hors de question de renoncer au Salon des animaux. « L’année dernière, l’annulation a fait perdre beaucoup d’argent à de nombreux professionnels », déplore Jean-Yves Reisenthel, qui dirige le comité d’organisation de l’événement. Les dédommagements lui avaient coûté 15 000 €. Cette année, le comité compte investir jusqu’à 30 000 € dans le salon, financé par les subventions annuelles dont il bénéficie. Tout ce que souhaite le comité, c’est qu’il n’y ait ni pluie, ni grosse chaleur, car les visiteurs risqueraient de préférer la plage.

Mais la météo n’est que le cadet de leurs soucis : les défenseurs des animaux s’insurgent chaque année contre le salon et « l’exploitation des animaux » auquel il est associé. « Les animaux ne sont pas là pour assouvir la curiosité des humains », assène Anthony Blanchard, président de Cause animale nord. Selon lui, déplacer et exhiber un animal sauvage comporte des risques, à la fois pour les bêtes et pour les visiteurs. De son côté, Jean-Yves Reisenthel assure que les animaux seront bien traités. Un parc de 150 mètres est prévu pour les loups et les reptiles bénéficieront d’un bassin. Une équipe de vétérinaires devrait passer dimanche.

La sécurité accrue

Pour autant, l’association de défense des animaux ignore encore si elle interviendra. « On attend, rien n’est encore prévu parce qu’on est débordés avec l’ouverture de notre nouveau refuge. ». Pour éviter tout débordement, l’accent a été placé sur la sécurité. « La gendarmerie travaille main dans la main avec les organisateurs », assure la brigade de Fréthun.

Le comité d’organisation évoque une dizaine de réservistes de l’armée, ainsi que deux à trois agents d’une société de surveillance à chaque entrée. La circulation sera également bousculée : l’accès au centre de Saint-Tricat sera fermé, et seules deux routes resteront accessibles au public.

Les nouveautés de cette année

Les visiteurs pourront assister à des présentations d’équidés (ânes, chevaux de loisir et de trait) ou à des démonstrations d’agility (parcours d’obstacle canins). Ils pourront aussi visiter une ferme pédagogique avec vaches, cochons, moutons et chèvres, découvrir un élevage de lamas ou de baudets du Poitou ou bien parcourir des expositions aviaire, canine, et de nouveaux animaux de compagnie (NAC). Un village des saveurs proposera des produits locaux sur 12 stands, et la cité de l’artisanat présentera des tableaux et des objets sur le thème des animaux. Les plus jeunes pourront s’amuser sur les structures gonflables du parc de jeux gratuits.

Des attractions exceptionnelles sont prévues : en plus du cirque Achille Zavatta, les Balladins de la Vallée d’Argent présenteront un cirque à l’ancienne, du boniment, de l’humour, de la poésie et de la fantaisie équestre. Les contes et spectacles de loups font partie des nouveautés, ainsi que le spectacle de félins d’Antonio Togny. Enfin, Diana Antoine, femme fakir venue d’Allemagne, jouera avec le feu, le verre, les clous, les rats, les scorpions, les mygales et les serpents. En extérieur, d’autres bêtes seront en liberté dans un parc doté d’un bassin : caïmans, alligators et crocodiles, avec lesquels l’artiste présentera trois fois son spectacle « Reptile Show » au cours de la journée.

« Cette année, il faudra cinq heures pour tout visiter, annonce Jean-Yves Reisenthel, président du comité, nous entendons montrer comment petits et grands aiment voir les animaux domestiques, exotiques et sauvages ».

Ouvert de 9 h 30 à 19 h, samedi 15 août. Friteries, buvettes, restauration en salle. L’entrée, de 5 € par adulte, 1 € par enfant de 4 à 16 ans, comprend toutes les animations. Pour des raisons de sécurité, les chiens ne seront pas acceptés. Le village sera interdit à la circulation, des déviations seront mises en place.

La Fête des animaux a attiré de nombreuses menaces au maire de Saint-Tricat François Le Gall. En septembre 2014, l’élu a porté plainte pour diffamation contre le président de Cause animale nord après que celui-ci a posté une photo du maire sur sa page Facebook. Mais les insultes et les messages de haine ont été émis par d’autres personnes, anonymes, aussi « la plainte a été classée sans suite », regrette l’élu. Cette année, il n’a encore reçu aucun courrier malintentionné. Même chose pour Jean-Yves Reisenthel, conseiller municipal qui se trouve à la tête du comité d’organisation : « Habituellement j’en reçois une centaine. » De son côté, Anthony Blanchard, le président de Cause animal nord, se réjouit de l’échec de la plainte. Il prévient même que la situation pourrait s’inverser. « S’ils tentent de nous arrêter ou de nous bloquer, nous porterons plainte. »

La voix du nord 5/8/2015

Leave a Reply

Your email address will not be published.