Suite à notre intervention de samedi pour un boxer seul dans un appartement, vivant sur ses excréments, nous sommes de nouveau intervenus aujourd’hui. Après des heures d’attente, d’explications, nous avons été reçu par un officier aimant les animaux. De suite, il a reçu notre plainte pour sévices grave et acte de cruauté envers un animal sur l’article L521-1 du code pénal. Il a donné l’ordre aux forces d’interventions de défoncer la porte et de nous remettre le chien. A notre arrivée sur place avec les pompiers et la police, les propriétaires étaient rentrés.

Au début, les propriétaires ont nié les faits et ils se sont à plusieurs reprises contre dit. La saisie du chien ne fût pas simple, course poursuite dans les escaliers…

Ce soir, le chien est en sécurité et voit un vétérinaire demain. Brutus est sur saisie judicaire et ne peut pas être adopté. Le propriétaire fait appel sur la saisie de l’animal.

Le Procureur de la République décidera ou

Leave a Reply

Your email address will not be published.