Parce qu’il n’est déjà pas facile de s’y retrouver au milieu de tous ces vaccins qu’il existe pour l’Homme, un petit rappel des vaccins existants pour nos amis à quatre pattes semble opportun.

Bien que recommandée, la vaccination de nos animaux n’est, en principe, pas une obligation.

Il existe, comme dans tous les domaines, des exceptions concernant le vaccin contre la rage (arrêté du 10 octobre 2008 modifié par l’arrêté du 24 octobre 2014) :
– pour les chiens de catégorie 1 et 2
– pour tous les animaux carnivores (exemples : chiens, chats, furets) amenés à voyager hors de France (la France est officiellement indemne de rage depuis l’arrêté ministériel du 30 avril 2001)
– pour les animaux carnivores qui se rendent en Guyane ou dans les TOM (Nouvelle Calédonie, Polynésie française, Wallis et Futuna, Mayotte, St-Pierre et Miquelon)
– pour les animaux carnivores participant à certains types de rassemblements tels que des expositions lorsqu’ils proviennent de pays non indemnes de rage.

Dorénavant, il n’est plus nécessaire de vacciner contre la rage :
– les animaux français se rendant dans des lieux de rassemblement (campings, centres de vacances, lévriers de course)
– les animaux se rendant en Corse ou dans la plupart des DOM (Martinique, Guadeloupe, Réunion – la Guyane faisant exception).

Malgré tout, il est à souligner que la vaccination contre la rage reste vivement recommandée et constitue une précaution pour vos animaux d’autant plus que depuis quelques jours, un chaton suspecté d’être porteur du virus de la rage est activement recherché sur le territoire français !

Les autres vaccins restent facultatifs mais conseillés dès la 9ème semaine :
– pour le chien : vaccination contre la parvovirose, l’hépatite de Rubarth, la maladie de Carré, la leptospirose, la toux de chenil, la piroplasmose, la paramixovirose
– pour le chat : vacination contre le typhus, le coryza et la leucose
– pour le furet : vaccination contre la maladie de Carré
– pour le lapin domestique : vaccination contre la myxomatose et la maladie hémorragique virale.

À noter qu’il existe également des vaccins pour les autres rongeurs (cochon d’inde, chinchillas etc.) ainsi que pour les oiseaux de compagnie.

Pour toute demande d’information, rapprochez-vous de votre vétérinaire et surtout n’oubliez pas d’effectuer les rappels de vaccins pour vos animaux de compagnie !

Leave a Reply

Your email address will not be published.