Tous les dimanches matins à lieu à Wazemmes, le plus grand marché au nord de Paris, un secteur est dédié à la vente d’animaux mais celui-ci ne respecte pas la législation. Effectivement après enquête, il n’y a aucun contrôle des animaux à la vente, pourtant la législation et le règlement du marché demandent un contrôle vétérinaire avant ouverture. La mairie a décidé de se passer de cela car les devis étaient trop importants, par contre Madame Aubry, Maire de Lille, a su débourser 250 000 € pour que Lille soit ville étape du Tour de France et Lille Métropole s’apprête à débourser 500 000 € pour accueillir la coupe Davis en Novembre.

Deux poids, deux mesures, mais comme le disait un élu, la cause animale n’est pas une priorité.

Les anciens élus répliquent « ça existe depuis 40 ans » « la tradition », la police municipale qui a déjà alerté la mairie à ce sujet est bloquée. Statut quo en mairie, elle ne veut pas débourser un centime pour payer un vétérinaire, tout comme un agent municipal qui doit être en permanence présent sur le secteur des animaux.

A cause du laxisme de Madame le Maire de Lille, Madame Aubry, qui préfère le panache au respect de la vie des animaux, on peut voir sur ce marché des animaux dans des cages exiguës ne respectant pas leurs besoins physiologiques, des animaux interdits à la vente et des animaux destinés à la consommation vendus vivants…

Une plainte a été déposée, mercredi 17 septembre auprès du Procureur de Lille et suite à notre intervention le Chef de l’Etat a saisi le Préfet du Nord.

La vente d’animaux devrait normalement être interdite à partir de ce week end en attendant la mise en conformité.

Antony BLANCHARD, Président Cause Animale Nord

Leave a Reply

Your email address will not be published.