GONDECOURT.

Le procureur de la République a classé sans suite deux plaintes déposées par Cause animale pour « organisation illégale de combats de coqs » et « reconstruction d’un nouveau gallodrome » à Gondecourt. L’association (qui avait manifesté au côté de la fondation Brigitte-Bardot en mars 2015, sous l’œil d’une flopée de caméras) ne désarme pas pour autant et fait appel. La municipalité a bien un projet pour remplacer l’ancienne salle de musique, qui comprenait aussi un gallodrome et fait l’objet d’un arrêté de périls. Mais seuls des appartements et des commerces sont envisagés, tandis que les « coqueleux » continuent d’espérer qu’une place pourra être faite à un gallodrome, au même endroit.

 

La voix du nord 2/7/2016

Leave a Reply

Your email address will not be published.